HEIP

L'édito

Si je vous dis « diplomate » et que seule l’image du succulent dessert inventé par le cuisinier de Talleyrand vous vient à l’esprit ; si comme chantait Brassens, vous êtes « empalés une fois pour toutes sur votre clocher » hexagonal et que vous ne jurez que par et dans la langue de Molière…inutile de lire cet édito plus avant. Rêvez-vous plutôt de jouer un rôle important sur l’échiquier international, d’en comprendre les coups, gambits et autres siciliennes ? Les salons feutrés des ambassades, les arcanes des ministères, les bureaux capitonnés des élus des conseils généraux, les missions de l’Unesco sont-ils dans votre ligne de mire ? Oui ? Alors ajustez votre nœud de cravate, cirez vos chaussures et poussons ensemble la porte de l’HEIP !

Saluer la Dame de fer (pas Margaret !) tous les matins, dès la sortie du métro, voilà le (gros) lot quotidien des étudiants HEIP Paris. Les pauvres ! Une fois sur le campus, la pointe de la Tour Eiffel leur rappelle où ils se trouvent quand l’environnement multiculturel pourrait le leur faire oublier.

Fondée en 1899, au lendemain de l’Affaire Dreyfus, par la romancière française Dick May, l’Ecole des Hautes Etudes Internationales et Politiques dispense une formation pluridisciplinaire (sciences politiques, géopolitique, droit, histoire, économie et communication) visant à appréhender les relations internationales dans leur globalité et sous tous leurs aspects. Le pari étant ardu, HEIP chouchoute ses étudiants : ici, pas d’amphi surpeuplé, mais des classes aux effectifs bridés à 40 élèves ; la relation professeur / étudiant s’en trouve renforcée et se personnalise. Qui dit diversité des disciplines, dit corps professoral au diapason : universitaires de renom, juristes, anciens ministres, diplomates, économistes, maîtres de conférences, géographes et hauts fonctionnaires apportent leur pierre à l’édifice pédagogique. Les points de vue se confrontent, se complètent et aiguisent l’esprit critique de l’étudiant. Charge à lui ensuite de se forger, sur cette enclume faite de plusieurs métaux, sa propre opinion.

Langue de bois mise à part, l’accent (tonique) est mis sur la maîtrise de plusieurs langues : si l’anglais, passeport international, est le must have minimal, l’étudiant HEIP doit choisir au moins deux autres langues entre l’espagnol, l’allemand, l’italien, l’arabe, le russe et le chinois. Stages et séjours d’étude hors Hexagone complètent l’expérience multiculturelle.

Les trois années du cycle Bachelor, gratifiées par l’obtention du Bachelor HEIP, constituent la base solide pour accéder à l’un des trois cycles MSc/MA de la spécialisation.

Alors, cette partie d’échecs qui décidera de votre réussite sociale, en combien de coups voulez-vous la jouer ?

Fiche technique de HEIP

  • Type de formation

    École spécialisée
  • Domaine d'étude

    Sciences Politiques
  • Niveau d'admission

    Bac +0, Bac +1, Bac +2, Bac +3 et Bac +4
  • Niveau de diplôme

    Bac +3 et Bac +5
  • Lieu

    Paris
  • Coût

    6 850 à 7 850 €/an

Prochains événements de HEIP

Pas d'événements programmés pour le moment

Contacter HEIP